Nous pensons que tout le monde a le droit d’être heureux (*).

Nous croyons que chaque individu a une mission, un rôle à jouer, où qu’il vive, quel que soit son travail. C’est ce qui fera du monde un endroit meilleur.

Nous croyons en l’entrepreneuriat viral par le partage des connaissances, de l’expérience et des idées – KEI (**). C’est le cœur de l’entrepreneuriat viral. Nous partageons parce que d’autres ont partagé.

Nous croyons en la bonté humaine (***) à travers l’entrepreneuriat social au service de notre communauté. Nous sommes absolument convaincus qu’avec chaque entrepreneur, chaque investissement, chaque startup en pleine croissance et avec tout “modèle commercial ou technologie perturbatrice”, nous pouvons prouver qu’un équilibre est possible entre le rendement monétaire et le rendement social. Nous sommes en croisade pour prouver que c’est la bonté qui fait tourner le monde, et non la cupidité !

Nous croyons au droit d’avoir à la fois une première et une seconde chance grâce à l’esprit d’entreprise.

Comme l’a dit Nelson Mandela, “Ne me jugez pas sur mes succès, mais sur le nombre de fois où je suis tombé et me suis relevé”.

La première chance se résume au droit absolu de gagner décemment sa vie et, lorsque l’on a fait des erreurs dans la vie, au droit d’avoir une seconde chance.

Vous devez mériter cette seconde chance en prouvant que vous “passez de la parole aux actes”, que vous avez fait le choix conscient de suivre le bon chemin.

Nous croyons en l’apprentissage de l’esprit d’entreprise. Les échecs ne sont jamais des échecs si nous pouvons en tirer des leçons à la fois en reconnaissant nos erreurs passées et en partageant ensuite ce que nous avons appris avec les autres.

Les défis et les échecs sont alors transformés en pur profit pour tout le monde, et d’une manière ou d’une autre, ils deviennent le berceau de futures réussites.

Nous croyons en “l’entrepreneuriat inclusif” à la lumière de l’article 2 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, indépendant de :

Course
Couleur de la peau
Genre
Langue
Religion
Opinion politique ou autre
Origine nationale ou sociale
Propriété
Naissance ou autre statut
Des relations humaines saines, intégrales et fondées sur l’intégrité sont le fondement de toute réussite.

Nous croyons à l’esprit d’entreprise par l’achat et la vente de résultats. Nous pensons qu’au-delà d’un revenu décent, seuls les résultats justifient une rémunération plus élevée. Le même principe s’applique au financement des start-ups et d’autres entreprises plus matures : financement initial et de suivi basé sur la réalisation d’étapes significatives convenues à l’avance. Ce principe s’applique également à nos équipes.

Nous croyons en l’entreprenariat équitable par la gestion des intentions. Tout commence par une intention correcte et juste. La vérité et la confiance sont essentielles à cet égard. Les intentions cachées en sont l’antithèse.

Nous croyons que l’entreprenariat transparent – qu’il s’agisse d’une startup ou d’une entreprise plus mature – est essentiel pour toutes les parties prenantes d’une entreprise : fondateurs, partenaires, investisseurs, la communauté dans laquelle l’entreprise est implantée, la communauté internationale, etc. Cela commence avec nous en tant que Fondation et avec chaque membre de l’équipe.

(*) Pape François dans la lettre encyclique “Fratelli Tutti” Chapitre 6 – par 22

(**) Un “KEI” en flamand est un rocher. Chanson de Bram Vermeulen : “J’ai déplacé une pierre”.

J’ai déplacé une pierre,

dans une rivière sur terre.

L’eau y coule différemment qu’avant.

Le débit d’une rivière ne vous arrête pas.

l’eau trouve toujours un moyen de la contourner.

Peut-être une fois rempli, par la neige et la pluie,

la rivière emporte mon caillou avec elle.

Autour, puis lisse, et usé autour,

pour se reposer sous le vent de la mer.

J’ai déplacé une pierre,

dans une rivière sur terre.

Maintenant, je sais que je ne serai jamais oublié.

J’ai fourni la preuve de mon existence.

Parce que, en déplaçant cette seule pierre,

le courant ne passera plus jamais de la même façon.

J’ai déplacé une pierre,

dans une rivière sur terre.

Maintenant, je sais que je ne serai jamais oublié.

J’ai fourni la preuve de mon existence.

Parce que, en déplaçant cette seule pierre,

le courant ne passera plus jamais de la même façon.

(***) An Haekens in Tertio dd. 12/11/2020 :

Bonté divine.

Nous croyons en la bonté humaine.

Le but et le sens prennent forme, non pas dans les grands systèmes ou les déclarations bruyantes, mais dans la bonté humaine silencieuse et quotidienne qui ne peut être tuée par aucun système.

Nous voyons cette bonté à l’œuvre chez des personnes “ordinaires” qui se laissent toucher par la vulnérabilité de l’autre.

Ils travaillent de manière désintéressée, non pas pour des applaudissements, non pas parce qu’ils doivent le faire, mais par ” désir au-delà du besoin “. C’est peut-être la seule façon de sauver le monde et nous-mêmes.

Are you inspired? Connect with us.

>